LITTÉRATURE

LITTÉRATURE

Dormeur du val Réponses

Réponses

ACTIVITÉS DE COMPRÉHENSION

1. Observe le poème, compte le nombre de strophes et les vers qui les composent. Connais-tu cette forme de poèmes ?
Il s'agit de deux quatrains et de deux sonnets, cette composition s'appelle un sonnet.

2. Lis le titre. À quoi fait-il penser ?
Le titre me fait penser que le poème va nous raconter le sommeil d'une personne, "le dormeur". Il se dégage une impression de grande tranquillité, le cadre "du val", naturel et paisible inspire beaucoup de sérénité.

3. Lis la première strophe. Relève les élements du décor.
Les éléments du décor font partie de la nature et du paysage : 
C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons

4. Quelles sensations dégage ce lieu ?
C'est une évocation idyllique, rêvée d'un paysage qui invite au repos. La description fait penser à un endroit isolé, paisible en plein été ou printemps.


5. Dans la deuxième strophe, qui est le dormeur ? Quelles parties du corps sont nommées ?
C'est un jeune soldat, les parties du corps qui sont nommées sont "la tête nue, la bouche ouverte, la nuque"

6. Comment interprètes-tu le vers suivant de la deuxième strophe ? "Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu"
Ce vers donne une sensation de mystère. Le verbe baigner renvoie à du liquide. Cet élément est très surprenant au contact de la terre et de l'herbe.

7. Lis les deux dernières strophes, relève le champ lexical du sommeil. À ton avis, qu'est-il arrivé au soldat ?

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade
, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Il semble être un enfant malade mais il ne donne pas signe de vie, il est mort, c'est pour cela qu'il ne bouge plus.

8. Relève les mots qui expriment ou évoquent la lumière et les couleurs, que constastes-tu dans ce jeu de contrastes ?
Les couleurs qui prédominent sont le vert, le bleu, le jaune du soleil. Les deux trous rouges à la fin sont deux détails qui créent une rupture et un contraste très violent. Ces deux éléments sont inattendus et créent un effet dramatique qui frappe le lecteur.